Open Access
Numéro
Cah. Myol.
Numéro 15, Juin 2017
Page(s) 56 - 57
Section Infos / News
DOI https://doi.org/10.1051/myolog/201715011
Publié en ligne 23 juin 2017

© E. Dupitier et N. Pelligrini, publié par EDP Sciences, 2017

Licence Creative Commons
Cet article est distribué sous licence « Creative Commons » : http://creativecommons.org/licenses/by/4.0/deed.fr/, permettant une ré-utilisation du contenu sans restriction à condition de mentionner clairement la source.

En 2006, l’Association Française contre les Myopathies a souhaité mettre en place un réseau de Cliniques du Positionnement et de la Mobilité (CPM), en réponse aux nombreuses problématiques d’installation au fauteuil roulant (FR) et des complications qui en découlaient, exprimées par les familles (douleurs, aggravation ou apparition de déformations liées à la station assise, escarres, fatigue, inconfort, impacts sur les fonctions organiques, réduction du champ de réalisation des habitudes de vie, etc.).

Les CPM sont des temps de consultations interdisciplinaires animés par un médecin de Médecine Physique et de Réadaptation (MPR), un ergothérapeute et le distributeur de matériel médical de l’usager. D’autre professionnels peuvent y être associés en fonction de la situation (orthoprothésiste, masseur-kinésithérapeute, psychologue, assistant social, infirmier, diététicien, etc.). Ces équipes prennent le relai des professionnels de proximité qui souhaitent être accompagnés par des spécialistes du sujet. Elles ne se substituent pas aux réseaux actuels mais proposent un service complémentaire, expert, outillé et mobilisable pour les situations jugées complexes.

Les CPM ont vu le jour en Amérique du Nord dans les années 1970 et 1980 puis le concept est arrivé en France au début des années 2000. Toutefois, la première CPM a été officiellement mise en place au CHU Rangueuil- Toulouse en 2005.

Afin d’aboutir à la constitution d’un réseau de CPM en France, l’AFM-Téléthon, à partir de 2007, met en place deux outils : une CPM expérimentale (qui est aussi mobile) et un groupe de travail qui se nomme Positi’F (en référence au projet). La CPM répond à plusieurs objectifs : comprendre les problématiques rencontrées par les utilisateurs de FR ayant une MNM, mesurer les freins et les facilita- teurs quant à l’organisation de ce type de consultations, ou encore sensibiliser les équipes des consultations spécialisées neuromusculaires à comprendre, à évaluer et à appréhender les impacts de l’installation posturale au FR. Le groupe de travail, quant à lui, se penche sur l’évolution des connaissances et des pratiques, leur harmonisation et leur valorisation.

Cliniques du Positionnement et de la Mobilité en France, en 2016 Recensement AFM-Téléthon/Positi’F

En 2015, les CPM sont une trentaine sur le territoire et comme le souhaite l’AFM-Téléthon, initiatrice et porteuse du projet, elles accueillent le tout-venant, à partir du moment où celui-i est usager ou futur usager de FR. Le groupe Positi’F se constitue donc en association Loi 1901 (http://www.positif-mobi-lite.fr/) pour plus de cohérence avec la population bénéficiaire. La finalité et les objectifs restent les mêmes avec le souhait de continuer à sensibiliser et à informer les divers publics de l’intérêt d’être bien installé et de bien choisir son FR, d’engager les équipes dans un processus de réflexion et de réalisation d’études cliniques et d’être un interlocuteur privilégié sur cette thématique de la MPR.

Liens d’intérêt

L’auteur déclare n’avoir aucun lien d’intérêt concernant les données publiées dans cet article.

Les statistiques affichées correspondent au cumul d'une part des vues des résumés de l'article et d'autre part des vues et téléchargements de l'article plein-texte (PDF, Full-HTML, ePub... selon les formats disponibles) sur la platefome Vision4Press.

Les statistiques sont disponibles avec un délai de 48 à 96 heures et sont mises à jour quotidiennement en semaine.

Le chargement des statistiques peut être long.