Open Access
Numéro
Cah. Myol.
Numéro 13, Juin 2016
Page(s) 99 - 101
Section JSFM 2015 / The 13th French Society of Myology annual meeting 2015
DOI https://doi.org/10.1051/myolog/201613021
Publié en ligne 11 juillet 2016

Les vecteurs recombinants dérivés du virus adénoassocié (AAVr) sont des outils prometteurs pour la thérapie génique de la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD). Plusieurs études menées chez des modèles murins ou canins de la DMD ont en effet décrit des améliorations phénotypiques significatives sans effet toxique notable suite à l’injection d’importantes quantités de vecteur [1, 2]. Même si ces études sont prometteuses, le maintien à long terme de l’expression du transgène demeure peu ou pas documenté. Dans plusieurs modèles de souris DMD, notre équipe et d’autres laboratoires avons ainsi démontré que cette expression diminuait progressivement, même après injection de doses de vecteurs AAVr cliniquement pertinentes [3, 4]. En corrélation, nous avons observé une perte des génomes de vecteurs résultant de la nécrose des cellules musculaires DMD, ainsi que des dommages oxydatifs affectant les molécules d’ARNm du transgène. Ces observations soulignent l’importance du contexte tissulaire dans lequel sont injectés les vecteurs AAVr, et l’impact majeur qu’il peut avoir sur leur efficacité. Mais elles permettent également de dégager des perspectives d’amélioration : en neutralisant ces « facteurs de restriction » préalablement à l’injection d’AAVr, la persistance et l’efficacité de ces vecteurs pourraient se trouver renforcées. Dans le cas de la DMD, le stress oxydatif semble occuper une position centrale à la fois dans la physiopathologie cellulaire, et dans la dégradation de l’ARNm du transgène [4, 5]. Par conséquent, nous avons développé une stratégie innovante utilisant un composé antioxydant fréquemment employé en médecine humaine. Des souris DMD, prétraitées ou non par cette molécule, ont reçu dans un deuxième temps un vecteur AAVr portant un transgène rapporteur. L’efficacité de transduction, l’expression et l’activité du transgène ont ensuite été mesurées deux mois après injection. Le résultat de cette approche innovante sera certainement précurseur pour de futurs protocoles de traitement combinatoires pour la DMD, alliant l’efficacité de molécules pharmacologiques à celle des vecteurs AAVr de thérapie génique.

Impact of an antioxidant treatment on rAAV-mediated gene transfer in a mouse model of Duchenne muscular dystrophy

Recombinant adeno-associated virus (rAAV)-based vectors are promising tools for the gene therapy of Duchenne muscular dystrophy (DMD) (Figure 1). Several studies in murine and canine models of DMD reported significant phenotype improvements without any notable toxicity following the injection of substantial amounts of vector [1, 2]. While this has raised hope for future translations in DMD patients, long term maintenance of the therapeutic benefits is an important, and yet unresolved issue. In previous studies conducted in DMD mice, we and others have demonstrated that rAAV-mediated transgene expression is progressively reduced, even after injection of clinically relevant vector doses [3, 4]. This could be explained, at least in part, by the loss of vector genomes resulting from muscle cell necrosis but also by the oxidative damage affecting transgene mRNA molecules. These elements support the fact that the tissue context in which rAAV vectors are delivered is of critical importance and can significantly affect their efficiency. But they also open new avenues for improvement, since we can now consider counteracting these “restriction” phenotypes prior to rAAV injection. In the case of DMD, oxidative stress seems to occupy a central position in both muscle cell pathophysiology and rAAV transgene mRNA degradation [4, 5]. Therefore, we designed an innovative strategy using a relevant antioxidant agent routinely used in human medicine. DMD mice, pre-treated or not with this compound, were subsequently injected with a rAAV vector carrying a reporter transgene. The transduction efficiency, together with the expression and activity of the transgene, were monitored and compared two months later. The outcome of this innovative approach will certainly pave the way for future combinatorial protocols using pharmacological agents and rAAV vectors in DMD muscles.

thumbnail Communication affichée

Impact of an antioxidant treatment on recombinant adeno-associated virus (rAAV) vector-mediated gene transfer in a mouse model of Duchenne muscular dystrophy

Liens d’intérêt

Les auteurs déclarent n’avoir aucun lien d’intérêt concernant les données publiées dans cet article.

Références

  1. Le Guiner C, Montus M, Servais L, et al. . Forelimb treatment in a large cohort of dystrophic dogs supports delivery of a recombinant AAV for exon skipping in Duchenne patients. Mol Ther J Am Soc Gene Ther 2014 ; 22 : 1923–1935. [CrossRef] [PubMed] (Dans le texte)
  2. Kawecka K, Theodoulides M, Hasoglu Y, et al. Adeno-associated virus (AAV) mediated dystrophin gene transfer studies and exon skipping strategies for Duchenne muscular dystrophy (DMD). Curr Gene Ther 2015 ; 15 : 395–415. [CrossRef] [PubMed] (Dans le texte)
  3. Le Hir M, Goyenvalle A, Peccate C, et al. AAV genome loss from dystrophic mouse muscles during AAV-U7 snRNA-mediated exon-skipping therapy. Mol Ther J Am Soc Gene Ther 2013 ; 21 : 1551–1558. [CrossRef] (Dans le texte)
  4. Dupont JB, Tournaire B, Georger C, et al. Short-lived recombinant adeno-associated virus transgene expression in dystrophic muscle is associated with oxidative damage to transgene mRNA. Mol Ther Methods Clin Dev 2015 ; 2 : 15010. [CrossRef] [PubMed] (Dans le texte)
  5. Tidball JG, Wehling-Henricks M. The role of free radicals in the pathophysiology of muscular dystrophy. J Appl Physiol 2007 ; 102 : 1677–1686. [CrossRef] [PubMed] (Dans le texte)

© J.B. Dupont et al., publié par EDP Sciences, 2016

Licence Creative Commons
Cet article est distribué sous licence « Creative Commons » : http://creativecommons.org/licenses/by/4.0/deed.fr/, permettant une ré-utilisation du contenu sans restriction à condition de mentionner clairement la source.

Liste des figures

thumbnail Communication affichée

Impact of an antioxidant treatment on recombinant adeno-associated virus (rAAV) vector-mediated gene transfer in a mouse model of Duchenne muscular dystrophy

Dans le texte

Les statistiques affichées correspondent au cumul d'une part des vues des résumés de l'article et d'autre part des vues et téléchargements de l'article plein-texte (PDF, Full-HTML, ePub... selon les formats disponibles) sur la platefome Vision4Press.

Les statistiques sont disponibles avec un délai de 48 à 96 heures et sont mises à jour quotidiennement en semaine.

Le chargement des statistiques peut être long.